Aller au contenu principal

Léa Jarry aborde l’importance du soutien sur le titre « A deux » (+ INTERVIEW).

Léa-jarry-A-deux-alongsidenashville-230
Léa Jarry – « A deux » Single – Rosemarie Records

Après un premier EP dévoilé en cours d’année dernière, l’excellent « Entre temps« , la chanteuse, auteure et compositrice Léa Jarry revient avec un single inédit, « A deux », le premier extrait d’un premier album complet à venir à l’automne. Un single et un album dont nous parle également la chanteuse, pour cet article…

Avec sa jolie voix d’une douceur réconfortante et pleine de chaleur, l’artiste, qui a écrit et composé le titre, aborde, avec sensibilité, positivisme et poésie, les conséquences émotionnelles liées à l’accompagnement, au quotidien, d’une personne qui vit une période difficile.

Inspirée par des années de cohabitation avec une personne aux prises avec de graves problèmes d’anxiété, la chanteuse a souhaité y mettre en avant l’entraide et le réconfort, en affirmant que quelles que soient les épreuves, celles-ci sont toujours plus faciles à traverser lorsqu’on peut compter sur le réconfort et l’appui des gens qui nous entourent.

Au sujet de ce tout nouveau titre, Léa Jarry explique :

«  Je voulais exprimer que peu importe son état, j’allais toujours être là pour l’aider à continuer d’avancer. Que j’en ferais plus, quand lui serait juste capable d’en faire moins. J’ai passé quatre ans à essayer de comprendre chaque signe, et décoder chaque non-dit, parce que c’était une personne très peu capable d’exprimer ses émotions. »

Dans les circonstances actuelles, «À Deux» nous rappelle l’importance de se soutenir, et surtout, d’avancer ensemble

« Mais si la rivière remonte

Je baisserai les yeux

Et on dérivera

A deux ».

Extrait paroles « A deux » de Léa Jarry.

Un titre co-réalisé avec John Anthony Gagnon-Robinette, et qui évoque la force et le positivisme avec une musique empreinte de lumière et de chaleur. Un single bourré de générosité et d’humanité sur lequel la chanteuse a accepté, gentiment, de nous parler.


Interview Léa Jarry :

« A deux » évoque la façon de gérer émotionnellement l’accompagnement d’une personne vivant une période d’anxiété importante. Dans ce  genre de situation, il devient parfois également difficile de se protéger soi-même de toutes ces émotions. Comment et de quelle manière pensez-vous trouver l’équilibre nécessaire pour être capable d’accompagner cette personne sans, soi-même, se noyer ?

Léa: Ma mère m’a dit l’autre jour  » il faut toujours revenir à soi  ». Je crois qu’il est important de garder en tête que pour être là pour l’autre, on doit d’abord prendre soin de nous-même. Je n’ai pas de recette miracle, et je n’ai pas toujours été en mesure de garder cet équilibre non plus. Avec le recul j’ai appris que si je restais proche de ce que j’aime le plus, c’est à dire faire de la musique, je restais aussi proche de ma nature profonde, et donc que  c’était plus facile pour moi de garder un équilibre. 

Votre musique est emplie de beaucoup de douceur, de calme, de réconfort et de poésie. 
Dans vos chansons, vous utilisez également beaucoup de références à la nature. Est-ce la nature, qui vous inspire et vous apporte tout cela ?

Léa: J’ai grandit dans Charlevoix, entourée d’une nature magnifique et hors du commun. J’ai compris en la quittant seulement le pouvoir que cette nature avait sur moi et mon bien être général. Je passe le plus de temps possible dehors, et je vais au bord de l’eau minimum trois fois par semaine, beau temps comme mauvais temps. Ça m’inspire beaucoup et me permet de me recentrer. 

Personnellement (et je pense que c’est le cas pour toute personne qui vous écoute), votre musique apporte un grand réconfort et un certain apaisement.
Avez-vous également des artistes dont la musique vous fait du bien, vous apaise, lorsque le moral est au plus bas ?

Léa: J’écoute énormément de musique, et quand je me sens moins bien j’écoute les artistes qui m’inspirent le plus. Ces derniers temps ce sont ceux-ci : Kacey Musgraves, Renn, Lennon Stella, Joël Adam Russell, et Daniel Merriweather. 

Je ne sais pas si j’ai bien saisi, mais, dans « A deux », vous semblez comparer les différents états par lesquels passent la personne que vous accompagniez, à la préhistoire et à l’évolution qu’ a subie l’homme depuis, passant d’un homme à genou, à un homme debout (« feu », « chasse », « à genou », « debout »).
C’est très joliment dit, très philosophique. Pouvez-vous nous parler de ce qui se cache réellement derrière ces paroles ?

Léa: J’adore le fait que tout le monde puisse se faire sa propre interprétation d’un texte, et la chanson est construite en fonction de laisser place à l’imagination des auditeurs, tout en les guidant à travers l’histoire. L’image dans ma tête était plutôt celle d’un homme un genoux par terre lors d’une demande en mariage, qui n’est même plus capable de se tenir debout pour affronter les tempêtes. La chasse et le feu des premières rencontres qui ne font plus de différence dans un couple où l’amour a pris une importance beaucoup plus grande que celle de l’excitation des débuts. 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre premier album complet à venir cet automne ? (thèmes abordés, thème central, couleurs musicales).

Léa: C’est un album libérateur. J’aborde les thèmes de la séduction, de la déception amoureuse, du mensonge, de la résilience, de la maladie mentale. C’est un album qui se veut porteur de courage et de lumière, d’affirmation de soi et de respect de l’autre. Malgré des thèmes qui pourraient sembler dense, j’ai pris beaucoup de plaisir à choisir les angles sous lesquels ceux-ci allaient être exposé en chanson. J’avais envie d’un album qui donne envie de chanter haut et fort, qui fait du bien tout en parlant de façon sincère de plusieurs situations plus ou moins difficiles. 

Musicalement, pour ce nouveau single, on sent une certaine évolution vers un son plus Pop, et moins Folk que votre premier EP « Entre-Temps ». L’album sera-t-il fidèle à cette évolution ou pourra t’on y retrouver également des titres un peu plus Folk ?

Léa: Je valse beaucoup plus avec le pop dans la majorité des pièces de l’album. J’ai grandit en écoutant du pop jusqu’à l’adolescence je trouvais donc important de mettre ces influences de l’avant pour cet album complet. Certaines pièces sont plus épurées mais dans l’ensemble c’est un son pop-country que j’ai très hâte de faire découvrir au public ! 


Merci à Léa, encore une fois d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions.

Le single de la chanteuse est actuellement disponible, n’hésitez pas à aller l’écouter, le partager, et à l’adorer !

Suivre LÉA JARRY sur ses réseaux sociaux:

Rédigé par Jessica.

Un commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :