Alongside Nashville

Vibre au son de la Music City


STEPH MORIN publie son nouveau titre « To Live Again » (INTERVIEW).

steph-morin-to-live-again-alongsidenashville

Artiste émergent et indépendant faisant actuellement partie de la nouvelle scène New Country Québecoise, STEPH MORIN, après avoir dévoilé les singles « Summertime » et « Grab That Beer« , a récemment dévoilé le single « To Live Again« .

Un single optimiste et plein de bonnes ondes à découvrir au travers d’une interview pour laquelle l’artiste a gentiment accepté de répondre.

Bonjour Steph, et merci pour ces quelques réponses accordées.

Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs d’Alongside Nashville ?

STEPH MORIN : Bonjour à vous ! Je suis un auteur-compositeur new-country du Québec. Je dirais que je suis un gars assez simple, et un grand enfant qui s’émerveille toujours devant tout. Je suis quelqu’un de très nostalgique qui accorde beaucoup d’importance à la famille, les amis et les gens que j’aime, ce qui se reflète beaucoup dans mes chansons. Je suis bien heureux de faire connaissance avec vous tous aujourd’hui!


Pouvez-vous nous parler de votre parcours dans la musique ? Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer ?

S.M : J’ai commencé comme beaucoup d’artistes, c’est-à-dire que j’ai fait de la musique dans les bars en jouant les grands succès… J’ai d’ailleurs décroché mon premier contrat à l’âge de… 17 ans ! Ce qui est drôle, c’est que mes amis se faisaient parfois refuser à la porte à l’époque, et le propriétaire ne savait pas que je n’avais pas l’âge légal d’être dans un bar ! Naturellement, j’ai immédiatement eu la piqûre et quelques années plus tard, j’ai commencé à composer mes propres chansons et à les glisser dans mon répertoire.


Y a t’il des artistes qui vous influencent au quotidien, dans votre art, ou qui vous ont inspiré pour vous lancer ?

S.M : J’ai grandi en écoutant surtout du rock et c’est définitivement Bon Jovi qui m’a donné le goût d’apprendre la guitare et de jouer de la musique quand j’étais plus jeune. J’ai toujours aimé leur style d’écriture, leur façon de composer des refrains accrocheurs et puissants, leur façon de se renouveler et de bien passer à travers le temps, et le fait que les membres du groupe demeurent encore à ce jour très terre à terre. Autour de 2007-08, ils ont sorti un album country composé à Nashville intitulé ‘Lost Highway’, et c’est là que j’ai commencé à apprécier ce nouveau style de country plus moderne, et à découvrir les Luke Bryan de ce monde, Zac Brown Band, et autres.


Vous avez récemment dévoilé votre nouveau titre inédit « To Live Again ». Pouvez-vous nous en parler un peu ?

S.M : C’est une chanson qui a été écrite dans une période plus difficile, en plein isolement dû à la pandémie. Je m’ennuyais de mes proches et j’avais besoin de réconfort, et j’ai écrit cette chanson qui s’appelait ‘What If We Try?’ à l’origine. Je l’avais composée avec des accords mineurs, mais mes réalisateurs m’ont fait remarquer qu’en fait, cette chanson dégageait surtout l’espoir et le positif. Ça a d’ailleurs été tout naturel de la ré-arranger avec des accords majeurs et je suis bien fier du résultat. Je crois que le timing est parfait pour sortir cette chanson en cette période où l’on entrevoit enfin plus de positif et où l’on peut finalement penser à mettre cette pandémie derrière nous.


Vos trois derniers singles dévoilés jusque lors abordent des sujets optimistes, positifs. A ce titre, est-ce des valeurs que vous souhaitez principalement transmettre auprès du public ?

S.M : Absolument ! J’ai toujours été quelqu’un de fonceur et de positif dans la vie et je me suis dit qu’avec tout le négatif que l’on a vécu ces dernières années, le monde avait besoin de focuser sur du bon.


Comment avez-vous su gérer la pandémie, de votre côté, artistiquement parlant ?

S.M : Au début de la pandémie, je me retrouvais avec beaucoup de temps pour moi. Au lieu de m’écraser et de ne rien faire de mes journées, je me suis plutôt discipliné et j’ai organisé mes journées comme des journées de travail. Je me levais le matin avec mon café, je m’installais à mon bureau avec ma guitare et je composais une bonne partie de la journée. Il n’y a pas que du bon qui soit ressorti du processus, mais somme toute, ça m’a permis d’améliorer mon écriture. Je crois que mes nouvelles chansons ont une meilleure identité et dégagent plus de maturité.


Au jour d’aujourd’hui, comment définiriez-vous la musique Country ?

S.M : J’adore ce qu’on appelle le ‘New-Country’ et les artistes d’aujourd’hui. Contrairement au country plus traditionnel, je pense que ce style a beaucoup évolué et rejoint plus de gens grâce à des textes plus rassembleurs, plus festifs et des arrangements sonores plus modernes. Je pense que la musique country est, et a toujours été un style de musique authentique, honnête, et où les gens peuvent se retrouver dans leur propre vie.

La New Country est actuellement en pleine expansion au Québec, de par l’émergence de bon nombres d’artistes talentueux aux univers musicaux affichant une belle diversité. Pensez-vous que cela représente une belle avancée pour la musique Country, francophone, de surcroît ?

S.M : Certainement, je suis fier de constater que le Québec regorge d’artistes talentueux et de voir à quel point le public Québécois commence à s’intéresser de plus en plus à ce style de musique. Ici, le country a définitivement sa place et les artistes locaux sont extrêmement chanceux de pouvoir avoir un réseau de radios et de festivals hyper enthousiastes, qu’ils soient anglophones ou francophones.


Vous êtes actuellement en préparation d’un album. Pouvez-vous nous en parler un peu ?

S.M : L’album à venir s’aligne de plus en plus pour s’intituler ‘Now’. Un titre simple, mais qui veut tout dire selon moi. En ligne avec les plus récents extraits, cet album sera positif et traitera de l’importance des gens qu’on aime, de profiter de la vie, et aussi de nostalgie. J’approche dangereusement les 40 ans et même si je me trouve encore jeune, je réalise tout de même qu’on n’a pas de temps à perdre.


A quoi peut-on s’attendre de votre part, artistiquement, pour les prochains mois ?

S.M : Pour les prochains mois, je focus à 100% sur l’enregistrement des nouvelles chansons. J’ai récemment travaillé sur de nouvelles pièces qui vont probablement s’ajouter à l’album. Ensuite viendra le temps de présenter ces chansons sur scène, et j’ai extrêmement hâte de faire découvrir mon nouvel univers live. Les opportunités de jouer devant public ont été très rares ces dernières années et j’ai hâte de retrouver les gens… je compte bien rattraper tout ce temps perdu !


Avant de terminer, quels sont vos 5 titres favoris du moment ?

  • ‘Buy Dirt’ de Jordan Davis
  • ‘Be That For You’ de High Valley
  • ‘In a Bar’ de Matt Lang (Un gars du Québec!)
  • ‘Out In The Middle’ de Zac Brown Band
  • ‘Mama Raised the Hell Out of Me’ de Mitchell Tenpenny


Pour finir, avez-vous un petit mot pour les lecteurs du blog, aujourd’hui ?

S.M : Merci de m’accueillir, d’écouter ma musique et d’encourager les artistes country. Je suis très heureux que ma musique puisse voyager jusque chez vous, j’espère que vous allez apprécier mes nouvelles chansons et au plaisir de vous retrouver très bientôt ! N’hésitez pas à passer me dire un beau bonjour sur les réseaux sociaux, c’est toujours bien agréable d’échanger avec vous !

« To Live Again » est désormais disponible sur toutes plateformes légales de téléchargement et de streaming musical.


Suivre STEPH MORIN :


Rédigé par Jessica.

%d blogueurs aiment cette page :